Équipe soignante
header_soignants2

Les différents intervenants de notre équipe.

Le médecin coordonnateur.

Le médecin coordonnateur est l’interlocuteur médical de la direction de l’établissement.

Le principe d’un médecin coordonnateur répond dès lors « à un objectif de santé publique pour une meilleure prise en charge  gérontologique » et ce «  dans le cadre nécessaire de maîtrise des dépenses de santé ». A la mission de coordination des soins s’ajoute une mission d’optimisation de l’enveloppe allouée par l’assurance maladie.. Les médecins et autres intervenants, salariés ou libéraux, exerçant dans l’établissement adhèrent au règlement de fonctionnement de celui-ci reconnaissant ainsi la mission de médecin coordonnateur.

Auprès des résidents, les fonctions principales du médecin  coordonnateur sont :

  • L’examen des demandes d’admission
  • La gestion et le suivi des dossiers médicaux des résidents de l’E.H.P.A.D.
  • L’évaluation régulière des résidents (PATHOS+AGIRR-PVie Ind)
  • Les relations avec les familles.
  • Auprès de l’équipe de soins, le médecin coordonnateur doit :
  • S’assurer de la bonne organisation des soins
  • Participer à l’élaboration du projet de soins. S’assurer de l’application du «prendre soin » gérontologique
  • Assurer la pathossification des résidents
  • Vérifier la qualité de la salle de soins (hygiène, organisation, présence de matériel d’urgence et de médicaments)
  • Instaurer des « réunions d’équipe ». Le fait d’impliquer l’ensemble du personnel soignant et non soignant dans la planification des soins des résidents augmente de façon significative la motivation du personnel. Ces réunions permettent aussi de désamorcer les  éventuels conflits au sein des personnels.
  • Participer aux démarches de réflexion, de codification et d’évaluation qui portent sur l’ensemble des fonctions de l’établissement.
  • Participer à la lutte contre les infections nosocomiales.

Le rapport annuel d’activité est réalisé par le médecin coordonnateur et contient les éléments concernant non seulement la dépendance des résidents, mais aussi les pathologies et l’évaluation des pratiques de soins.

Il est le  garant de la politique de prévention des risques gériatriques : Escarres-Risques iatrogènes-Chutes-Dénutrition- déshydratation-Incontinence-Douleur-Contention-Maltraitance

Il assure l’information et le soutien des aidants : famille, proches, professionnels et soignants.

Il participe à la qualité des soins par la mise en œuvre des bonnes pratiques de soins en  gériatrie,au traitement de la douleur, à l’accompagnement des fins de vie par des soins palliatifs, en évitant toute hospitalisation injustifiée ou tout acharnement préjudiciable à la qualité de vie du résident et à ses attentes.

Le médecin prescripteur.

Les résidents conservent le libre choix de leur médecin. Les médecins traitants interviennent  à titre libéral.
Le médecin traitant assure le suivi médical et thérapeutique de ses patients (médicaments, bilans sanguins, prescription d’examens complémentaires et d’imagerie, demande d’avis et de consultation spécialisée médicale  ou chirurgicale, de prescription de kinésithérapie et d’orthophonie…).

Les infirmier(e)s.

L’infirmier est primordial dans la relation d’aide tant aux résidents qu’aux équipes. La quantité d’infirmier sur place est identique le week-end que la semaine. Ce point est particulièrement important car les besoins de prise en charge en varient pas  entre la semaine et le week-end.

Les différentes missions de l’infirmier sont :

  • Analyser, organiser et réaliser les soins
  • Protéger, maintenir, restaurer et promouvoir la santé physique et/ ou mentale des résidents
  • Prendre des initiatives et accomplir les soins, identifier et mettre en œuvre des actions appropriées.
  • Utiliser et gérer le dossier de soins du résident,
  • Assurer le confort et la sécurité de la personne et de son environnement, surveiller l’équilibre alimentaire.

Le métier de l’infirmier en E.H.P.A.D., c’est aussi :

  • L’amélioration de la réflexion et la prévention par la dynamique des réunions de « plans d’actions » avec les équipes pluridisciplinaires
  • L’appui sur les procédures et les protocoles, l’encadrement des équipes et la coordination avec l’infirmier coordonnateur
  • Le temps de recherche et de formation.

L’infirmier assure les soins techniques, prépare les médicaments selon les prescriptions médicales, les distribue ou en supervise la distribution par délégation, renseigne les familles et écoute le résident dans ses besoins.

Il participe à la prévention des risques en gériatrie : dénutrition, déshydratation, chutes,  risques cutanés, dépressifs, douleur, …

Il assure l’accompagnement en fin de vie et participe aux soins palliatifs le moment venu.